Mots-clefs

, , , ,

Le voyage d'Abraham d'Ur à Canaan, de Jozsef Molnar - 1850 (Galerie nationale hongroise)

Pendant Shabbat, Elonele se réjouit toujours. Il a longuement médité sa paracha les jours derniers et se sent plus léger quand il a allumé les bougies. Aussi se permet-il aujourd’hui de deviser sur Le’h Le’ha, avec un petit Haiddish.

Le Haiddish, c’est ce petit haïku à l’esprit yiddish qu’Elonele a inventé pour saupoudrer tout son chemin vers le Yiddishland de pensées, comme on sèmerait autant de petits cailloux pour retrouver sa route du retour. Jusqu’à présent, depuis son départ, Elonele n’avait jamais pensé au retour vers sa maison. « Mayn Heymele », mon petit chez moi, sourit-il en imaginant ses objets les plus familiers et ses livres surtout. Mais il poursuit, du bon pied, sa progression vers le Yiddishland. Quelle aventure ! Il pense aux nombreux déplacements d’Abraham, à la paracha de la semaine aussi. Ainsi, lui vient ce nouvel Haiddish :

Autant d’épreuves que nos dix doigts
L’inconnu lui tend les bras
Pour tout réinventer, partir du bon pied

————-

Fifth Haiddish (Haiku in a Yiddish way)

As much ordeals as our ten fingers
The unknown is reaching him out
To reinvent everything, starting out with the right foot

Publicités