Mots-clefs

, , ,

Ce soir, Elonele est d’humeur badine. Il chante « Az der Rebe » et se met à danser, seul sous les étoiles. Sa tête tourne et il rit en imaginant un nouvel Haiddish.

Depuis qu’il a inventé le Haiddish, le haïku à l’esprit yiddish, Elonele ne cesse de parsemer son chemin vers le Yiddishland de ces petites formules souvent inspirées de la paracha de la semaine ou, parfois, comme ce soir, librement offertes par son état d’esprit. Elonele sourit tendrement en imaginant cette plainte, fruit de son sekhel (esprit) joyeux du jour :

– Oy vey, que je suis triste, que faire ?
Alors, chante et danse, ‘Hassidiche !
– Oy vey, que je suis heureux maintenant, que faire ?

—————————

Fourth Haiddish (Haiku in a Yiddish way)

– Oy vey, I’m so sad, what should I do ?
So, dance and sing, ‘Hassidiche !
– Oy vey, I’m so happy now, what should I do ?

Publicités